cine.neuf   TARASCON       SAINT-GIRONS     AX-les-THERMES     Archives     L'association

Bonjour les cinéphiles...

 

...vous pouvez retourner voir des films choisis par Ciné 9.

Malheureusement, ce ne sera pas dans vos salles habituelles, mais... chez vous !

Le cinéma de Tarascon rejoint une plateforme de visionnement, La Toile,

et nous y réserve une place.

Nous y présentons deux films, visibles pendant quinze jours.

Il y en aura d'autres ensuite si les salles ne rouvrent pas.

Nous sommes conscients de notre contradiction :

nous qui voulons promouvoir le cinéma en salle et sur grand écran,

nous faisons la promotion d'un visionnement à la maison !

Mais c'est pour la bonne cause : il faut soutenir nos cinémas de proximité

pour que nous puissions nous y précipiter dès qu'ils réouvriront.

                                 

              L'équipe de Ciné 9.

POUR VOIR LES FILMS :

 

 La Toile, une plateforme qui permet aux salles de cinéma de vous proposer

une offre de vidéo à la demande  (VOD) !

 Depuis votre salon, accédez à une sélection de films, effectuée par Ciné 9 et votre cinéma de Tarascon, et étoffée tous les 15 jours.

  L'inscription est gratuite, et le prix de location est de 4,00€.

 Cette recette permet de financer la plateforme mais surtout de soutenir votre cinéma pendant cette période de confinement : une partie des bénéfices lui reviennent.

 

 Installez-vous confortablement, et c'est parti !

Pour découvrir votre salle de cinéma virtuelle,

et louer votre film, c'est par ici !

https://www.la-toile-vod.com/cinemas/cinema-tarascon-sur-ariege

 

 Avant la réouverture des salles de cinéma prévue le 16 décembre, nous vous proposons sur La Toile, du 30 novembre au 15 décembre, deux films chargés d'émotion :

 Courgette n’a rien d’un légume, c’est un vaillant petit garçon.

 Il croit qu’il est seul au monde quand il perd sa mère.

 Mais c’est sans compter sur les rencontres qu’il va faire dans sa nouvelle vie au foyer pour enfants.

Film récompensé par de nombreux prix :

- César du meilleur film d'animation;

- César de la meilleure adaptation ;

- César du meilleur film au Festival d'Annecy.

 En seulement 66 minutes, Ma vie de courgette s’intéresse à une quantité importante de sujets, chacun étant habilement traité de façon à pouvoir intéresser  les adultes comme les enfants ( 8 à 9 ans minimum).

 Ainsi, il est question de deuil, d’abandon, de misère sociale, des rapports entre enfants et adultes, d’empathie, de maltraitance, de cruauté enfantine... Des sujets traités sans lourdeur ni mièvrerie, avec humour et beaucoup de tendresse.

 Mais grâce à l’amitié et à la solidarité, le film donne une bonne dose d’espoir aux spectateurs, petits ou grands.

 Avec force détails, a priori anodins mais d’une extrême justesse, le scénario de Céline Sciamma et l’univers stop motion, mi-coloré, mi-blafard, de Claude Barras vont droit au cœur.

... de Claude BARRAS, scénario de Céline SCIAMMA, France, 2016, 1h06.

 Au-delà d’un documentaire fascinant sur un duo de metal canadien, un beau film sur l’amitié mais aussi un film drôle et mélancolique sur le temps qui passe. .

 Soit deux musiciens de speed metal canadiens que les galères n’ont jamais épargnés depuis leur premier album en 1981 mais qui parviendront à surmonter les coups du sort grâce à l’amour de la musique et à l’amitié.

Avoir-alire.com : Même si le métal n’est pas votre tasse de thé, vous allez vous tordre de rire et fondre devant ce bloc d’humanité pure.

 Le fait que l’histoire qui nous est contée soit réelle aurait pu déclencher une forme de sarcasme ou de pitié cynique malsaine. Mais il n’en est rien et ce sont plutôt des rires admiratifs qui nous déploient la gorge. Impossible ne pas être touché par l’immense ferveur qui anime ces deux quinquas talentueux (car ils le sont vraiment) qui ne vivent que pour la musique et dont le seul tort aura été de ne pas savoir jouer le jeu du show business alors que la gloire leur tendait les bras.

 Nous sommes sonnés par l’humanité débordante de ces grands ados et par la passion, au sens de souffrir pour ce que l’on aime, qui les habite.

...de Sacha Gervasi,

USA, 2010, 1h20.

 

Et parmi les films programmés par le cinéma de Tarascon et visibles en VOD, nous soutenons :

     Portrait de la jeune fille en feu de Céline Sciamma;

     Les délices de Tokyo de Naomi Kawase;

     Ernest et Célestine;

     Talking about trees;

     L'extraordinaire voyage de Marona.